La Coupe Féminine pour L'Entente Gévaudan

Les filles de l'Entente Gévaudan (AFL, Badaroux et Marvejols) n'ont laissé aucunes chances à l'équipe de Fornels largement battue 8-0. Elles prennent ainsi leur revanche du championnat. Bravo aux filles et à leur entraineur Wolniczak.

Lien vers toutes les photos de cette rencontre

Finale Coupe Lozère Féminines 2012, Entente Gévaudan 8-0 Fournels

Finale Coupe Lozère Féminines 2012, Entente Gévaudan 8-0 Fournels

Finale Coupe Lozère Féminines 2012, Entente Gévaudan 8-0 Fournels

L'Entente Gévaudan étouffe Fournels

A Mende, stade JJ.Delmas, l' Entente Gévaudan bat Fournels 8-0 (4-0)

Arbitre : M.Aubert assisté de MM.Dubois et El Atlati ; délégué : M.Folcher

Buts pour l'Entente Gévaudan : Arnal (9', 18', 52', 69'), Béral (30'), Chastel (36'), Veirier (75'), Bancillon (90+3)

Entente Gévaudan : Zalachas, Antraygues, Bancillon, Malhautier, Gerbal, Lagorsse (cap), Solignac, Chastel, Beral, Veirier, Arnal, Chabert, Fasano, Mallet ; entr : Wolniczak

ASC Fournels : Vidal (cap), Barres, Autin, Genestier, Delcros, Auriant, Tardieu, Carrière, Pic, Pelat, Poulalion, Peschaud, Berthuit, Clemensot ; entr : Poulalion

C'est l'Entente Gévaudan qui démarrait le plus fort cette première finale, investissant le camp adverse sans toutefois se créer de réelle opportunité de but. C'était cependant chose faite à la 9ème minute quand, après plusieurs tirs manquant de puissance et renvoyés par la défense de Fournels, le ballon parvenait à Arnal qui le glissait à ras du poteau, hors de portée de Vidal. Fournels souffrait sous les coups de boutoir d'Arnal et Veirier, obligeant Vidal à plusieurs sorties décisives. Mais celle-ci ne pouvait rien à la 18ème quand Arnal grillait la politesse à l'arrière-garde jaune pour venir la fusiller à bout portant et doubler la mise.

25ème, déboulé d'Antraygues qui transperce la défense avant de servir Béral qui bute sur Vidal auteur d'une seconde parade décisive la minute suivante sur un tir lointain de Veirier.

L'Entente étouffait Fournels et Veirier sollicitait une nouvelle fois Vidal qui parvenait à repousser vers Béral dont la reprise trouvait le poteau. Mais à la 30ème, après une nouvelle parade et l'aide de la barre, Vidal devait s'avouer une nouvelle fois vaincue sur un bel exploit de Béral.

36ème raid solitaire de Chastel qui venait tranquillement placer le ballon dans le but au grand dam de Vidal, abandonnée par ses partenaires.

D'entrée de seconde période, Chastel se mettait en évidence avec un joli slalom à l'issue duquel elle préférait la passe plutôt que de tenter l'exploit personnel. Sans doute soucieux de ne pas voir le score enfler dans de plus grosses proportions, le coach de Fournels optait pour une option plus prudente en faisant redescendre Poulalion au poste de libero se privant par là-même de son seul atout offensif.

Malgré cela, une lumineuse ouverture de Solignac profitait à Arnal qui faisait parler sa pointe de vitesse pour placer un boulet sous la transversale et porter le score à 5-0.

A la 56ème, Vidal était à la parade pour dévier d'une claquette une nouvelle tentative de Fasano. Toujours bien placée, Lagorsse imposait sa puissance au milieu du terrain et prenait les ballons de la tête pour solliciter Veirier dont les raids incessants mettaient au supplice une défense jaune à l'agonie. A la 64ème enfin, Pic tentait une incursion dans la surface du Gévaudan mais son tir ne trouvait que le petit filet. Vidal était une nouvelle fois sollicitée et détournait magnifiquement la frappe lobée de Béral mais Arnal qui avait suivi n'avait aucune peine à inscrire le sixième but, son quatrième personnel. Perdu pour perdu, Poulalion tentait une traversée désespérée mais son accélération butait sur Malhautier et Gerbal vigilantes devant leur surface. Une faute sur Béral occasionnait un coup-franc que Veirier catapultait sous la barre malgré la tentative désespérée de Vidal.

Carrière s'offrait à son tour une incursion en terre presqu'inconnue mais son slalom se heurtait également au surnombre et à l'expérience de l'arrière-garde de l'Entente. Gerbal s'en extrayait pour une chevauchée jusqu'à la médiane et une belle ouverture pour Arnal devancée in extremis par l'excellent jaillissement de Vidal. La gardienne sauvait une nouvelle fois son équipe d'un beau réflexe du pied face à Solignac avant de se faire une frayeur sur un corner mal apprécié mais dont Lagorsse ne tirait pas tout le profit espéré. Dans le temps additionnel, Bancillon se sentait pousser des ailes et allait crucifier une dernière fois Vidal. Sur la remise en jeu, M.Aubert mettait fin au supplice des joueuses du président Brignier, consacrant le succès indiscutable des joueuses de l'Entente.

Cette rencontre à sens unique n'avait donc pas tenu toutes ses promesses, Fournels ayant été incompréhensiblement étouffée par ses rivales de la saison. Finalement, chacune avait son trophée, le championnat pour les joueuses de l'Aubrac et la coupe pour les filles de l'Entente.